Drapeau français

Drapeau anglais

Partager avec vos amis

Tombeau de Sully

Sully: Ministre des Finances

percheval

Maximilien de Béthune, duc de Sully, est né en 1560 à Rosny-sur-Seine, près de Mantes. Sa famille, convertie au protestantisme, disposant de peu de ressources, l'envoie en 1571 à la cour du roi Henri de Navarre. Plus tard, il conseille à celui-ci d'abjurer la religion protestante, pour que la paix s'installe enfin dans le royaume, mais lui-même tient à conserver sa foi.

Henri IV le nomme en 1598 surintendant général des finances ; il s'attelle alors à la rude tâche, qu'il poursuivra avec succès jusqu'à la mort du roi en 1610, de remettre en état les finances du pays, qu'il gère de façon particulièrement rigoureuse ; en outre, il abaisse certains impôts, favorise le transport et l'exportation des marchandises en supprimant un grand nombre de péages et en améliorant les voies de communication.

Il s'occupe parallèlement du développement de l'agriculture, qu'il considère comme une priorité, sans négliger la défense du pays dont il s'occupe comme grand maître de l'artillerie d'abord, puis comme surintendant des fortifications.

Après l'assassinat de Henri IV, il entre en conflit avec Marie de Médicis, régente du royaume, et doit abandonner ses principales charges. Il se retire alors dans ses châteaux de Sully-sur-Loire et de Villebon.

 

Sully et Nogent le Rotrou

En 1624, Maximilien de Béthune, duc de Sully, devint seigneur de Nogent. La ville de ce fait prit le nom de Nogent-le-Béthune. A la veille de sa mort le 29 décembre 1641 à l'âge de 82 ans, il demanda à ce que sa sépulture soit élevée dans la chapelle de l'Hôtel-Dieu, ce qui était impossible : Sully étant protestant. Sa

sépulture fut installée avec l'accord des religieux dans la rotonde près de l'église actuelle.

La statue exécutée par Barthélémy Boudin en 1642, représente le ministre d' Henri IV dans son grand costume de cérémonie, couvert du manteau ducal qui s'entrouvre pour laisser apparaître son haut de chausse tailladé. Il porte la fraise tuyautée. L'on peut ressentir l'énergique volonté et la haute intelligence de l'homme à travers l'œuvre de l'artiste.

Son épouse, Rachel de Cochefilet, de famille percheronne, est décédée en 1659. Sa statue a beaucoup moins d'expression. Elle est certainement l'œuvre d'un des élèves ou ouvriers du maître Boudin.

 

Ouvert tous les jours de 9h à 16h30

Visite libre

photos-Canon-14012005-030.jpg

OFFICE DU TOURISME CANTONAL DE NOGENT-LE-ROTROU

9, rue Villette-Gâté - B.P. 80191 - 28400 NOGENT-LE-ROTROU

Tél. 02 37 29 68 86 - Site web : http://www.nogentlerotrou-tourisme.fr

Crédits - Mentions Légales - Cont@ctez-nous