Séminaire à 1h40 de Tours

Séminaire à 1h40 de Tours

Il existe une multitude de raisons pour lesquelles vous devez organiser un séminaire à Nogent-Le-Rotrou.
Une des raisons est que la ville se trouve à 1h40 de Tours. Découvrez les points forts de la ville.

Rendez-vous à l’élevage du Grand Prainville !

Voici trois points forts de cet élevage, que vous devez absolument tester en famille :

  • L’élevage du Grand Prainville est expert dans les chevaux Percherons pour le travail et l’usage attelé et/ou monté. Les juments et les étalons, de pure souches percheronnes et qui viennent du berceau de la race, proviennent de l’élevage.Le choix se fait également par rapport à leurs points forts génétiques et mentaux.

  • Le but du lieu est d’optimiser les chances de concevoir des poulains valides par rapport au standard de la race, mais également par rapport à d’autres buts : des percherons classiques, légers, dynamiques, soignés, avec de magnifiques allures, des membres sans aucune faille, des aplombs de qualité mais aussi et surtout une excellente santé mentale. Une fois que la totalité de ces conditions sont là, en prenant aussi en compte les différentes formations, une éducation comportementale pertinente est intégrée, de manière à faire des poulains dont le futur pourra être différent que celui d’un cheval de boucherie.

  • En addition de la reproduction ainsi que du suivi gynécologique des juments par des étalonniers experts, différentes prestations de loisirs, attelées et montées, sont aussi offertes. Voici une liste de ces dernières, dont vous pourrez faire profiter toute la petite famille en vacances : pension, promenades ou mariage en calèches, débardage et hersage, transport ou encore attelages publicitaires.

L’avantage des transports

Un des points forts incontestables de la ville de Tours est qu’elle est parfaitement desservie par les transports en commun. Pour se rendre de Tours à Paris, il y a moins de deux heures de route.

Si vous partez de Lyon, ça sera deux fois plus. Depuis d’autres grandes agglomérations françaises comme par exemple Bordeaux ou Toulouse, les routes se révèlent être extrêmement aléatoires. Ainsi, cela peut aller du simple au triple au niveau temps. Toutefois, il est possible de dénicher le trajet en bus rejoignant Toulouse à Tours en seulement 4 heures 30, ou un autre en plus de six heures à plus de douze heures. N’hésitez pas à effectuer une comparaison des offres et à faire un choix par rapport à vos heures !

Les incontournables de la ville

La ville majeure de la région Centre-Val de Loire possède une multitude d’incontournables. Si vous visitez la ville de Tours seulement pour quelques jours ou pour un week-end, il y a une multitude d’endroits à ne pas louper. Les voici.

Place Jean-Jaurès

Portant le surnom de place du Palais, elle est un véritable incontournable lorsqu’on désire se rendre à Tours. Il s’agit d’un point de repère essentiel en ville, puisqu’elle est l’épicentre permettant d’aller dans les rues animées et commerçantes du centre-ville mais également aux meilleures adresses de brasseries.

Centre historique

Voici le lieu le plus sympathique de la ville. Une fois là-bas, vous pourrez découvrir une magnifique architecture des habitations avec notamment la rue Colbert où il y a des habitations totalement décalées et atypiques. Nous vous recommandons également de prendre le passage du Cœur-Navré, que les condamnés empruntaient pour connaître leur sentence dans une période maintenant très lointaine. N’hésitez pas également à aller jusqu’à la rue de la rôtisserie où il sera compliqué de faire le choix parmi la totalité des restaurants. Finissez cette promenade du centre historique par la place du Grand marché où se situe une incroyable sculpture moderne de quatre mètres de haut.

Place Plumereau

Voici une attraction majeure de la ville ! La place Jean Jaurès se révèle être l’épicentre de Tours. Toutefois, c’est bel et bien Plumereau qui en est le cœur. Vous serez forcément séduit par les alentours de la place avec ses nombreux et variés bars et ses sublimes maisons à colombages traditionnelles de la région. La place Plumereau est vraiment aimée des touristes, essentiellement l’été où se déroule de multiples attractions.

La Loire et des rives

Vous passerez par le grand point Wilson dont le surnom est « Pont de pierre ». Il faut savoir que cet édifice fait partie des Monuments historiques depuis l’année 1926. Il s’agit d’un lieu de promenade que la totalité des locaux apprécient. Les bord de la Loire invitent à déguster des vins locaux. Durant la saison estivale, les quais se révèlent être continuellement festifs et animés, avec de multiples et variées guinguettes, offrant des concerts, des activités sportives ainsi que des expositions ou encore des projections de film manière cinéma en plein air.

Musée des beaux-arts

Le Musée des Beaux-Arts est une véritable perle architecturale à Tours. Dans la ville, de nombreuses et variées expositions éphémères et une collection permanente sont présentes. Dans ses locataires les plus réputés, signalons la présence du cèdre du Liban depuis 1804 non loin du jardin à la française. La reconception de l’éléphant Fritz dans les vieilles écuries est également un immanquable. Il s’agit d’une visite parfaite à effectuer en famille à proximité des vieux remparts gallo-romains.

Centre de création contemporaine

Le Centre de création contemporaine d’Olivier Debré est un bloc ultra moderne que vous devez visiter à Tours. Il vous sera notamment possible de voir la Nef de treize mètres de haut, la Galerie Blanche ainsi que la Galerie Noire. Il y a également des nocturnes, dans le but de profiter d’une atmosphère totalement différente de l’endroit.

Cathédrale Saint Gatien de Tours

Il s’agit de l’édifice carte postale de Tours. On peut le dénicher grâce à ses deux grandes tours de plus de soixante mètres de hauteur ! Offrant un magnifique style gothique depuis ses débuts, le monument possède également des influences de la Renaissance et de l’époque romaine. Si vous faites une visite dans la Cathédrale, vous pourrez avoir accès au cloître de la Psalette.

Et enfin, la gastronomie de la ville

Tours se révèle être un haut-lieu de la gastronomie française ! Il y a énormément de spécialités culinaires dont vous pourrez profiter telles que par exemple les vins, les rillettes de tours ou encore les macarons de Cormery. Il est possible de profiter de ces véritables merveilles dans une multitude d’endroits de bouche de la ville, mais également aux Halles de Tours, qui est à absolument découvrir pour chaque gourmet et/ou gourmand !

Emploi et chômage

Le pourcentage de chômage du village se révèle être légèrement supérieur à la moyenne du pays (11,4 % si on prend en compte le recensement de l’année 2008 contre 11,1 % dans le pays). Néanmoins, la précarité des emplois est souvent de la partie : près de 14,8 % des actifs occupés avaient un contrat à durée déterminée en 2008, pour 8,3 % dans le pays.

Nogent-le-rotrou assurait 7 378 emplois en 2008. C’est en grande majorité l’importance des milieux que sont l’administration publique, l’enseignement ainsi que la santé et l’action sociale, qui ont environ 36,5 % des emplois (30,5 % dans le pays), qui est l’explication par rapport à ce haut pourcentage.

La répartition par emploi et catégorie socioprofessionnelle dans la ville est définie par une faible représentation des catégories les plus hautes ainsi qu’une forte représentation des catégories les plus basses, en comparaison à la moyenne de la région et a fortiori par rapport à la moyenne du pays. Les ouvriers et employés, c’est plus de 61 % de la population active de la ville, ce qui correspond à dix points de plus que la moyenne du pays. Pour ce qui est des cadres et des professions intellectuelles supérieures, elles représentent quant à elles plus de 10,4 % de la population de la commune, pour 11,9 % en région Centre et 15,9 % dans le pays.

Agriculture de la zone

Au même titre que dans la majorité des communes où l’urbanisation est forte, l’agriculture représente une partie moindre de la population active du village (0,8 % en 2007). La modernisation de l’agriculture lors du 20ème siècle a engendré l’effacement de façon progressive du bocage, via arrachage d’une grande partie des haies et regroupement de l’habitat rural. Entre les années 1988 et 2000, le pourcentage d’exploitations agricoles dans la ville a fortement diminué de 66 %, pour une diminution de 35 % dans le pays.

Industrie de la zone

La ville possédait 74 établissements industriels actifs fin 2009. Ces derniers employaient à l’époque exactement 1 796 individus. Le milieu industriel regroupait environ 27 % des professions de la commune, pour moins de 14 % des emplois dans la totalité de la France. Toutefois, ce taux a diminué de treize points en une dizaine d’années. Les établissements industriels sont pour la plupart de taille conséquente. Ainsi, à la fin de l’année 2009, 21 établissements industriels employaient au minimum dix individus alors que huit en employaient au minimum cinquante.

Une majorité de ces établissements était présente dans le parc d’activités industrielles du Val d’Huisne, situé au sud-ouest de la ville, et dans la zone d’activité de l’Aulnay, conçue dans les années 2000 au nord de la gare. Les deux établissements majeurs de la commune, qui possédaient en 2012 plus de 900 professions, sont ceux de l’équipementier médical B. Braun, qui y a conçu de l’équipement spécifique à l’urologie, et du célèbre équipementier spécialisé dans l’automobile Valeo.